sultane

sultane

sultane [ syltan ] n. f.
• 1548; soultane 1541; de sultan
1Chacune des femmes du sultan turc; spécialt la sultane favorite ou sultane régnante. « Au pays féerique où les blanches sultanes Baignent leurs corps polis » (Banville).
2 (1628) Mar. Ancien vaisseau de guerre turc. galère.
3(1671) Appos. Poule sultane : oiseau échassier (rallidés).
4Canapé formé d'une banquette et de deux dossiers latéraux.

sultane nom féminin Épouse ou favorite du sultan ottoman. Lit de repos à deux ou trois dossiers droits de même hauteur, apparu vers 1770.

sultane
n. f. Chacune des épouses d'un sultan turc.

⇒SULTANE, subst. fém.
A. — [Désigne une pers.]
1. a) Femme d'un sultan; chacune des femmes d'un sultan, et p. ext., d'un calife qui a un harem. Quand une des sultanes du Grand Turc lui était infidèle, le Grand Turc la priait de se coudre dans un sac et de se jeter dans le Bosphore (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 314). Medina Azzahra, la ville fleurie, la fleur de beauté que le calife Ald-er-Rhaman offrit à sa sultane favorite! (BARRÈS, Cahiers, t. 4, 1906, p. 254).
En partic., au sing. Celle qui est favorite parmi les femmes du harem. Vous achèterez si vous voulez, la sultane de Soliman, la maîtresse de François Ier, et la femme de Henri VIII (DUMAS père, Don Juan, 1836, III, 1, p. 71).
— [Dans des loc. faisant allusion à certaines caractéristiques attribuées aux sultanes (langueur, inactivité, etc.)] Comme une sultane. Elle marche en déesse et repose en sultane (BAUDEL., Fl. du Mal, 1857, p. 204). Zohira s'avançait dans ses voiles de soie, avec une lenteur de sultane (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 233).
b) Sultane validé et, p. ell., validé, subst. fém. Mère du sultan régnant. Elle demeurait ordinairement passive, plongée dans une bergère, comme une sultane Validé (BALZAC, Vendetta, 1830, p. 180). J'aimerais mieux aller me promener aux îles d'Hyères en caïque, jusqu'à ce qu'un corsaire algérien m'enlevât et me vendît au grand seigneur; je deviendrais sultane, puis quelque jour validé (BALZAC, Mém. jeunes mariées, 1842, p. 188).
2. P. anal. Quand un chef-d'œuvre se trouvait dans les conditions où il le voulait, la vie de cet homme s'animait (...). Il entassait ruse sur ruse pour avoir sa nouvelle sultane à bon marché (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 134).
B. — [En appos. ou en compos., désigne un animal] Poule(-)sultane. V. poule1 I B 2.
C. — [Désigne une chose]
1. HIST. DE L'AMEUBL. Siège en vogue au XVIIIe siècle, long, à ,,deux dossiers latéraux, formant en général des enroulements en crosses`` (FONV. 1974).
2. HIST. DE LA MAR. Ancien vaisseau de guerre turc. Gérard, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, tué en 1700 dans un combat de quatre galères de la religion contre une sultane (GONCOURT, R. Mauperin, 1864, p. 246).
3. HIST DU COST. Robe longue en belle étoffe, à manches courtes, qui s'ouvre sur le devant et qui fut à la mode à la fin du XVIIe siècle. (Ds NÉR. Hist. Art 1985).
Prononc. et Orth.:[syltan]. Att. ds Ac. dep. 1694 (1718-1878, 2 vedettes pour 2 accept.: « reine » et « vaisseau de guerre »; 1694 et 1935, uniquement au sens de « reine »). Étymol. et Hist. 1. a) 1541 souldane « femme du sultan » (PÉLISSIER, Lettre, 3 janv. ds E. CHARRIÈRE, Négociations de la France dans le Levant, t. 1, p. 462 ds Fr. mod. t. 33, p. 231); 1541 soultane (ID., ibid., 14 juin, op. cit., t. 1, p. 497, ibid.); 1542 sultane (A. GEUFFROY, Estat de la court du Grant Turc, f° d i r° ds Z. rom. Philol. t. 107, p. 377: les femmes sont appellées Sultanes, c'est adire Roynes); 1690 sultane validé « mère du sultan régnant » (FUR.); 1872 sultane aseki « femme du sultan » (LITTRÉ); b) 1740 fig. « maîtresse » (J. DE VARENNES, Mém. du chev. de Ravanne, éd. 1782, t. 1, p. 179: je veux [...] en faire ma Sultane); 2. a) ca 1628 « ancien bâtiment de guerre turc » (Mém. de Ph. Prévost de Beaulieu-Persac, Paris 1913, p. 96 ds Z. rom. Philol. t. 107, p. 378: galions (...) de la souldane); 1680 sultane (G. GRELOT, Rel. nouv. d'un Voyage de Constantinople, p. 17, ibid.); b) [1671 poule sultane (Cl. PERRAULT ds ROB.)] av. 1688 Poule Sultane (ID., Mém. pour servir à l'hist. nat. des animaux, 3e part. ds Mém. de l'Ac. royale des sc. dep. 1666 jusqu'à 1699 t. 3, 3e part., Paris 1734, p. 51); c) 1701 « robe longue de femme, à la mode à Paris en 1688 » (FUR.); d) 1782 « chaise longue à deux dossiers et matelas mobile » (Journal général de France, 10 déc. ds HAVARD t. 4: fauteuils, ottomane, deux sultanes); e) 1867-68 « joyau employé pour la coiffure des femmes » (Plaidoierie de Bigot de la Boissière ds F. CADET, Hist. de l'écon. pol., les Précurseurs ds LITTRÉ Suppl. 1877). Fém. de sultan. Au sens 2 c, cf. l'angl. sultan (1689 ds NED, s.v. sultane) et sultana (1693, ibid., s.v. sultana). Fréq. abs. littér.:128. Bbg. QUEM. DDL t. 4, 10, 12, 20.

sultane [syltan] n. f.
ÉTYM. 1548; soultane, 1541; de sultan.
1 Femme d'un sultan turc, et, spécialt, la sultane favorite ou sultane régnante. Assaki (→ Corail, cit. 2; dormir, cit. 24; harem, cit. 2; péri, cit. 1).Fig. || Des sultanes de bas lieu (→ Platoniquement, cit. 1).
1 Elle valait mille tomans;
On la vendit à sa hautesse.
Elle eut beau dire : Je me meurs !
De nonne elle devint sultane…
Hugo, les Orientales, VIII.
1.1 (…) cette pâte (possède) d'étonnantes propriétés pour agir sur la peau, sans la rider prématurément (…)
Cette Pâte est nommée Pâte des Sultanes, parce que cette découverte avait déjà été faite pour le sérail par un médecin arabe. Elle a été approuvée par l'Institut (…)
Balzac, César Birotteau, I (prospectus de la « pâte des sultanes »), Pl., t. V, p. 352.
1.2 De ces sultanes, qui ne sont pour la plupart que des esclaves achetées sur les marchés de la Transcaucasie et de la Perse, les unes avaient le visage découvert, les autres portaient un voile qui les dérobait au regard. Toutes étaient vêtues avec un luxe extrême.
J. Verne, Michel Strogoff, p. 322.
2 (1686, in D. D. L.). Mar. Ancien vaisseau de guerre turc.Appos. || La galère sultane.
3 (1671, Claude Perrault). Zool. (En apposition). || Poule sultane, oiseau échassier (Rallidés), scientifiquement appelé porphyris cæruleus.
2 Les modernes ont appelé poule sultane un oiseau fameux chez les anciens sous le nom de porphyrion (…) c'est apparemment en trouvant quelque ressemblance avec la poule et cet oiseau de rivage, bien éloigné pourtant du genre gallinacé, et en imaginant un degré de supériorité sur la poule vulgaire, par sa beauté ou par son port, qu'on l'a nommée poule sultane (…)
Buffon, Hist. naturelle des oiseaux, « La poule sultane… »
4 Canapé formé d'une banquette à deux dossiers latéraux. → Ottomane.
5 (V. 1600). Anciennt. Robe longue, ouverte devant, à la mode au XVIIe siècle.
6 Variété de poire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • sultane — 1. (sul ta n ) s. f. 1°   Titre des femmes du Grand Seigneur. •   Il faut au sultan des sultanes, Il faut des perles au poignard, V. HUGO Orient. 12.    Sultane favorite, celle qui est, de la part du sultan, l objet d une faveur particulière.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Sultane — (Sultanin) ist der Name von zwei U Booten der französischen Marine: Sultane (1935): war ein U Boot der Argonaute Klasse im Zweiten Weltkrieg. Das Boot wurde 1935 in Dienst gestellt im Dezember 1946 außer Dienst gestellt. Sultane (1952): Die… …   Deutsch Wikipedia

  • sultane — Sultane. s. f. Titre qu on donne aux femmes du grand Seigneur. La Sultane Mere. la Sultane Reine …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Sultane — Sultane, 1) so v.w. Sultana; 2) ein kleiner Federstrauß od. eine einzelne Feder, welche sonst die Frauen vorn auf dem Kopfe trugen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • SULTANE — s. f. Titre qu on donne aux femmes du Grand Seigneur. La sultane favorite. La sultane reine. La sultane mère ou sultane Validé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Sultane — Pour les articles homonymes, voir Sultan et Sultan (prénom). Articles principaux : Gallus gallus domesticus et Liste des races de poules. Sultane …   Wikipédia en Français

  • SULTANE — n. f. Titre qu’on donne à la femme d’un sultan. La sultane favorite. Sultane validé, Mère du sultan régnant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SULTANE — s. f. Sorte de vaisseau de guerre turc. Mettre une sultane en mer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • sultane — sul·tane …   English syllables

  • sultane — ˌsəlˈtān noun ( s) Etymology: French, from feminine of sultan : an elaborate gown trimmed with buttons and loops and worn around 1700 …   Useful english dictionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»